Contrepèterie

Publié le par PB

Ami de la rhétorique, bonjour. Après ce cours magistral donné par le Camarade ZiMan la semaine dernière sur le palindrome, poursuivons notre séminaire sur les procédés littéraires avec la contrepèterie :


Depuis que l'homme n'est plus secrétaire du
Parti Communiste,
 nombreux sont les habitants du Val d'Oise
qui flânent dans les brocantes
 à affirmer que
 "Robert Hue chine en riant".
Si ça ce n'est pas le signe d'un homme épanoui !



Publié dans moudjostilo

Commenter cet article

Josh Brown 24/06/2006 22:29

Ceci dit j'ai très vite déchanté en apercevant des clichés de la pasionaria italienne roulant une pelle à son chien (un journal people qui trainait chez mon ancien coiffeur). Depuis cette époque, je me laisse pousser les cheveux. Mon boulanger me chicane, il m'appelle Bob Marley. Quant aux chiens je ne leur adresse même plus la parole. (hommage à Raymond, forever)

Lecteur A 24/06/2006 19:15

Et vouai on a le lectorat qu'on mérite... qu'on m'hérite... qu'on irrite...

wikipedia 24/06/2006 17:44

Cher Demond RayvosLa littérature se définit comme un aspect particulier de la communication verbale — orale ou écrite — qui met en jeu une exploitation de toutes les ressources de la langue pour multiplier les effets sur le destinataire, qu'il soit lecteur ou auditeur. La question qui se poseEst-ce qu'Imoudj fait de la littérature? ou bien lit et rature?

Raymond Devos 24/06/2006 13:42

Peut on vraiment dire que "Robert Hue rine en chiant" a quelque chose de littéraire?
Mon dieu que notre lectorat est facilement impressionnable. Ressaisissez-vous, que diable !

Josh "80's" Brown 23/06/2006 21:10

la cicciolina...premières érections...y'avait les louloutes de cats-eyes aussi,  et puis les interventions télé d'édith cresson...mais ça ne comptait pas à côté de la cicciolina...je suis ému là, Josh, reprend toi!