"Les Allemands reviennent"… sur France Inter

Publié le par PB

   
    Ce titre à la con ne fait pas référence au match Allemagne-Swaziland qui va se tenir d'ici 2h, mais à un autre événement bien plus grave. Une occupation qui ne dit pas son nom comme la France n'en a pas connue depuis 1939 : le technival de Vannes en Bretagne.
    La préfète du Morbihan s'est battue pour que ce festival n'ait pas lieu et la justice a tranché en sa faveur puisqu'elle a annulé l'arrêté de réquisition de l'aérodrome de Vannes. Mais il y a plus fort que la justice en France : Sarko. Pour une fois dans sa vie, Sarko aura rendu des jeunes heureux puisqu'il a sommé la préfète de poursuivre l'organisation du technival. On hésite à le remercier, parce que ça fait toujours un peu chier la bite, mais bon, c'est pas mal.
    Mais la France, grâce à dieu, compte aussi de nombreux défenseurs de l'ordre public qui n'entendent pas les choses de cette façon et qui ne laisseront pas la France se transformer en une république bananière. A ce titre, le Vicomte de Vendée, l'agité du bocal, a décidé de porter plainte contre Sarko pour abus de pouvoir ou quelque chose du genre. En voilà un homme intègre ! D'ailleurs de Villiers, qui n'a pas a ménager un électorat jeune puisque les jeunes ignorent jusqu'à son existence, va plus loin que tout le monde et propose tout simplement l'interdiction de tout technival en France. Je crois qu'il a raison, mais j'irais un peu plus loin que lui. Il me semble que l'on devrait interdire toute musique électronique ou, si cela peut sembler un peu poussif, au moins toute musique dépassant, par exemple les 30 bpm, ce qui nous orienterait vers des musiques plus traditionnelles et audibles.

    Mais ce n'est pas tout. France Inter n'est pas en reste dans cette course à la connerie, puisque l'envoyé spéciale de cette radio très digne a réussi à trouver 3 habitants du cru terrorisés à l'idée que des jeunes gens puissent venir écouter de la musique à deux pas de chez eux. Ca a commencé avec Mme Mormoileneu (dame âgée) qui n'a pas hésité à dire qu'elle avait eu "moins peur quand les Allemands sont arrivés en Bretagne" que face à ces hordes de jeunes. La seconde dame interviewée, complètement hystérique bien que plus jeune, pleurait presque à l'idée que des gens allaient venir se "droguer" près de chez elle et qu'elle ne laisserait pas ses enfants sortir. Quant au 3e individu questionné par le brillant journaliste de France Inter, un artisan qui allait devoir fermer sa boutique, il était écoeuré de savoir "que l'argent du contribuable" parte dans des saloperies de ce genre.
    Qu'il existe des vieilles connes qui aimaient la compagnie des Allemands en 44 ne me choque guère, mais qu'une radio prétendument sérieuse puisse diffuser un témoignage aussi affligent comportant une comparaison absolument odieuse entre l'occupation allemande et l'organisation d'un festival sur 2 jours est quelque chose de profondément choquant… à moins bien sûr que la ptite vieille fît référence non pas au teuffeurs, mais aux antiteuffeurs qui eux ont bien un vague air de ressemblance avec les Allemands de 1944 :


    Quoi qu'il en soit, France Inter fait de moins en moins écouter sa différence et de plus en plus sa déférence vis-à-vis du gouvernement et de plus en plus sa politique de concurrence pleine de vulgarité vis-à-vis des autres radios commerciales… et ce n'est pas avec le retour de ce chancre mou de Fogiel que les choses vont s'améliorer.

Il reste bien entendu La-bas si j'y suis et la pétition à signer.


Publié dans moudjostilo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Josh Brown 01/07/2006 00:25

sinon le camion derrière c'est un sous-marin...c'est brigitte bardot qui planque après avoir ouie dire que des berger-allemands se faisaient éventrer pour passer de la dope...nan mais franchement!...il est ou le temps du petit vin blanc?

un jeton 30/06/2006 23:44

le pti' à gauche...celui qui a l'air d'être près à bastonner mais moins que celui au milieu....c'est moi....par contre celui à droite a dû se faire virer..